Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 10:01

La fin de match entre Français et Espagnols, houleuse, a été marquée par deux grosses fautes de Batum et Turiaf, exprimant la frustration tricolore.

 

 

Après le match, il a presque été autant question de la brûlante dernière minute que de la victoire espagnole ou de la défaite française. Gagnés par la frustration quand ils ont compris que ce quart de finale allait leur échapper pour de bon, les Français ont craqué nerveusement dans les derniers instants. Une grosse faute de Ronny Turiaf sur Rudy Fernandez a valu à l'intérieur tricolore une première faute antisportive. Puis, quelques instants plus tard, Nicolas Batum, poing ferme, dents serrées, n'a pas ménagé Juan Carlos Navarro. En guise de tentative d'interception, l'ailier de Portland a en réalité assené un coup de poing dans l'aine à l'arrière espagnol.

 

Pau Gasol, l'intérieur vedette de la sélection ibérique, n'a pas franchement apprécié l'attitude des Français, même s'il dit "comprendre la déception des Tricolores". "Je peux comprendre qu'ils soient frustrés, a confié le pivot des Lakers. Perdre encore une fois contre la même équipe, ce doit être dur. Je comprends la frustration mais je n'accepte pas ces fautes violentes. Il ne faut pas chercher à faire mal." La frustration des joueurs de Vincent Collet tient évidemment à leur élimination, mais également au contexte. Ils sont persuadés que les Espagnols ont volontairement perdu face au Brésil afin d'éviter les Etats-Unis dans le dernier carré.

 

Séraphin: "Les plus honnêtes ne gagnent pas toujours"

 

Interrogé par un journaliste américain après la rencontre au sujet de son geste, Batum, qui n'avait pas encore complètement évacué sa frustration, a ainsi répondu : "Et faire exprès de perdre un match, c'est dans l'esprit olympique, ça?" Pourquoi a-t-il secoué ainsi Navarro? "Je voulais lui donner une bonne raison de plonger", assène-t-il. Ambiance. Quant à Vincent Collet, interpellé lui aussi en conférence de presse par un confère espagnol à propos des deux fautes de ses joueurs en fin de rencontre, il a rétorqué: "On fait match de basket, c’est physique et nous n’avons pas de leçon à recevoir d’un journaliste espagnol à ce propos. Vos gars ne font aucun cadeau, les nôtres non plus."

 

Les Bleus avaient très envie de faire payer aux Espagnols ce qu'ils considéraient comme un manque de respect. Même si la finalité de l'opération était davantage d'éviter les Américains en demies que de prendre les Français en quarts, ils l'ont vécu comme un manque de respect. D'où cette frustration décuplée. "C'est pour ça que c'est aussi frustrant. Quand j'ai vu leur match contre le Brésil, je me suis dit: d'accord, cette fois on va les taper", a confié Nicolas Batum, qui s'est excusé dans la soirée sur Twitter pour son geste. "Voilà encore une leçon de vie! Les plus honnêtes ne gagnent pas toujours", a pesté pour sa part, également sur son compte Twitter, le pivot de l'équipe de France, Kevin Séraphin.

 

Mais Pau Gasol a encore juré que jamais les Espagnols avaient volontairement lâché la rencontre contre le Brésil. "Je n'apprécie pas que les gens doutent de notre honnêteté. Quand il y a une polémique, tout le monde donne son avis. C'est facile de donner son avis." Quelque chose nous dit que l'ami Gasol, sur ce coup-là, n'aura pas convaincu ses victimes du jour.

Partager cet article

Repost 0
Published by stefane7408 - dans infos
commenter cet article

commentaires

cathdragon 09/08/2012 18:22


l'esprit sportif se perd de plus en plus... encore plus dommage lorsqu'il s'agit des JO ! cath